AccueilCalendrierPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cirque + video sur le web de la FBB

Aller en bas 
AuteurMessage
babouche
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 44
Localisation : au fin fond du puy-de-dôme
Loisirs : les animaux, la danse country, internet
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Cirque + video sur le web de la FBB   Lun 12 Mar - 13:17

Suite à la décision de Nelly Olin de prendre un arrêté concernant le cirque, Christophe de la Fondation Brigitte Bardot a rédigé un article et inséré la video de Animohad sur dailymotion.

voir la video sur la page FBB : video

Un collectif d'associations de protection animale dénonce la faiblesse du projet d'arrêté de Nelly Olin sur les animaux de cirques.[b]

Alors que les associations de protection animale ont collectivement travaillé sur des propositions concrètes (lire les propositions) concernant la révision imminente de l'arrêté du 21 aout 1978 (réglementant les installations mobiles notamment les conditions de fonctionnement des cirques), notre Ministre de l'Ecologie Madame Nelly Olin annonce en date du 26 février 2007 qu'elle envisage d'interdire par arrêté la présence des girafes, des hippopotames et des rhinocéros dans les cirques.

Toutes les associations de protection animale s'entendent pour réagir à cette décision jugée complètement vide de sens puisqu'elle ne concerne que 2 girafes, une dizaine d'hippopotames (dont un seul légalement déclaré) et ZERO rhinocéros (depuis 2004). D'après le ministère, " ces espèces au sein de tels établissements itinérants nécessitent des conditions d'entretien difficiles à réunir ".
N'est ce pas le cas également pour d'autres espèces sauvages ?

Ne remettant pas en cause l'urgence de la situation de ces 3 espèces, il est tout de même honteux et injuste de laisser sur le bas côté plus de 1200 animaux parmi lesquels plus de 500 félins (les plus nombreux), plus de 130 serpents, près de 100 singes, plus de 40 ours, 30 éléphants.

Respecte-t-on les besoins physiologiques et psychologiques des autres espèces SAUVAGES enfermées la plupart du temps dans des cages exigües et forcées à exécuter des tours contre nature en public ?

Plusieurs rapports et vidéos attestent des conditions de vie inacceptables pour ces animaux condamnés à être exploités comme des esclaves, bien souvent victimes de dressages violents (utilisation du feu, de piques ou de crochets, de coups) et de dommages psychologiques engendrés par la captivité.

Pensez-vous qu'un ours fasse du patin à glace, qu'un félin saute à travers un cercle de feu, ou toute autre aberration issue de l'imagination délirante de l'homme, sans qu'il n'y soit contraint par la peur de la punition, avili par la terreur de l'homme ?

Ainsi les associations rejettent de façon collective la proposition de Nelly Olin et demandent qu'un véritable dialogue soit établi entre tous les acteurs sur cette question et qu'à terme la France abandonne l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques.

A l'heure où des pays membres de l'Union Européenne comme le Danemark, la Finlande, la Grande-Bretagne, l'Autriche, la Suède et la Norvège ont déjà voté des lois limitant ou interdisant complètement la présence des espèces sauvages dans leurs cirques, la France fait encore figure de " pays en voie développement " en matière de protection des espèces sauvages.

Le Président du Syndicat national du cirque affirme que les cirques sans animaux n'ont pas autant de spectateurs que les autres et que sans subventions ils disparaitraient, laissant sous entendre qu'ils sont moins attractifs vis-à-vis du public. La raison n'est certainement pas à chercher dans la qualité du spectacle mais plutôt dans le fait que le public n'est pas encore assez informé de ce qu'il se passe dans l'envers du décor que les dirigeants de cirque cherchent à dissimuler derrière les lumières et les costumes ! Parce que si le public aime voir les animaux (raison pour laquelle les spectateurs privilégieraient les cirques avec animaux), il changerait d'avis quant au choix de leur spectacle si la vérité leur était révélée.

Et c'est précisément ce à quoi nous nous employons à faire au quotidien !


Croyez-vous que les méthodes de dressage soient différentes en France ?

Les animaux dans les cirques...
credit : Animohad sur dailymotion

_______________________


Proposition commune dans le cadre de la révision
de l’arrêté du 21 août 1978
pour les installations mobiles

Vu l’article L.214-1 du code rural qui dispose « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ».

Vu l’article 10, alinéa 1er de l’arrêté du 21 août 19781 relatif aux caractéristiques auxquelles doivent satisfaire les installations fixes ou mobiles des établissement présentant au public des spécimens vivants de la faune locale ou étrangère, qui dispose « les installations destinées au logement des animaux devront être adaptées aux exigences biologiques, aux aptitudes et aux moeurs de chaque espèce ».

Vu l’article 16, qui dispose « Les établissements mobiles sont soumis aux dispositions du présent arrêté sous réserve des adaptations rendues nécessaires du fait du caractère mobile de leurs installations ».

Vu l’annexe I de la Convention de Washington (CITES)

Vu l’arrêté du 11 août 2006 fixant la liste des espèces, races ou variétés d'animaux domestiques Considérant que l’exploitation ludique d’animaux inscrits en Annexe I de la CITES va à l’encontre d’une sauvegarde de ces espèces menacées d’extinction à l’état sauvage.

Considérant que les textes précités imposent des normes légales et réglementaires minimales visant à satisfaire aux impératifs biologiques de chaque espèce.

Considérant que le caractère itinérant des cirques et des expositions itinérantes fait obstacle au respect de ces normes.

Considérant que les éthologues et les zoologues ont observé que les troubles du comportement, observables sur les animaux dans les cirques, sont « les manifestations d’un échec à s‚adapter de façon appropriée, et peuvent donc acquérir valeur de critère pour l’adéquacité des environnements d‚hébergement au long cours pour les animaux » (Mac Bride, Glen & Craig, J.V.), les « marqueurs des états de mal être chroniques » (Hannier I.) ou encore « la preuve d‚une souffrance chronique » (Wemelsfelder F.).

Considérant que les spectacles de cirque contiennent des numéros imposant aux animaux des exercices contre-nature obtenus au prix d’un dressage reconnu comme étant incompatible avec les impératifs biologiques des espèces.

Considérant que les conditions de détention et de dressage des animaux occasionnent à ces derniers des pathologies avérées tels des troubles cardiaques, de l’arthrite, des stéréotypies et autres troubles du comportement.

Considérant que, au vu de ce qui précède, les normes minimales ne peuvent pas être respectées par les cirques exploitant des animaux sauvages du fait de la nature itinérante de ces établissements.

Toutes les espèces sauvages et domestiques non listées dans l’annexe de la présente proposition seront interdites à compter du 01/07/2007 et devront être replacées dans des structures fixes en conformité avec l’arrêté zoo du 25 mars 2004.

Dispositions générales pour les espèces annexées à la proposition

La stérilisation (modification de l’article R214-84 du Code rural) et l’identification par puce électronique seront obligatoires.

Aucune nouvelle acquisition d’animaux sauvages ou transfert d’un établissement fixe à un établissement mobile ne pourra être autorisée. A ce titre, plus aucun certificat de capacité ne sera délivré pour des activités liées aux cirques.

Afin de parfaire au mieux les contrôles et d’assurer le suivi des animaux présents dans les cirques, les établissements itinérants devront dresser une feuille de route pour l’année et se rendre une fois par an dans le département de rattachement à la Direction des Services Vétérinaires concernés.

Détention des espèces annexées à la proposition

Les animaux devront disposer d'autant d’espace que la loi l’impose dans le cas des parcs zoologiques tant pour les enclos intérieurs qu’extérieurs. (À ce titre l’arrêté royal belge du 02 septembre 20052 pourra servir d’exemple). Les entraves seront interdites.

Ces animaux devront disposer d’un environnement et d'une alimentation conformes à leurs besoins ainsi que d’un accès permanent à l’eau.

Conformément à l’article R.213-18 du code rural, ne pourront être présents que les animaux participant effectivement au spectacle. Les animaux en cours de dressage ou à la retraite ne pourront être présent sur le site et les expositions itinérantes seront clairement interdites.

Le transport des animaux ne pourra s’effectuer qu’à la condition que les véhicules soient adaptés à l’espèce transportée et que le personnel soit qualifié.

Les cirques devront se limiter à 60 emplacements par an ou être stationné au moins 5 jours consécutifs au même emplacement.

Dressage des espèces domestiques et sauvages annexés à la proposition

L’interdiction de tout moyen ou instrument de dressage qui effraie l’animal, entraîne une souffrance, le tourmente, ou lui inflige tout autre dommage physique ou psychologique, dont l’utilisation du feu pour le dressage ou pour le spectacle, l’utilisation d’ankus…

L’instauration immédiate d’une certification d’aptitude professionnelle.

Pour le dressage et la présentation d’un animal domestique autorisé.
Pour la présentation d’un animal sauvage déjà dressé.

Cette certification est délivrée à la suite d‚un contrôle démontrant la connaissance de notions anatomo-physiologiques et éthologiques, ainsi que la connaissance de la réglementation relevant de la protection de l’animal, de la protection des espèces, et du fonctionnement des établissements de présentation au public d’animaux vivants.

Elle doit être :

spécifique à une espèce animale et une seule, le dressage d’une autre espèce imposant la détention d’une certification correspondante,
indépendante du certificat de capacité pour la présentation des animaux d’espèces non domestiques,
réévaluée tous les 5 ans,
refusée à toute personne ayant subi une condamnation pour mauvais traitement ou acte de cruauté à animal.

L’interdiction de louer ou de mettre à disposition des animaux de cirque à d’autres usages et notamment la publicité, les émissions télévisées, les films, la photographie.

L’obligation pour tout dresseur étranger, pour exercer sur le territoire national, de ne présenter que des espèces de l’annexe 1 de la présente proposition, de posséder le certificat de capacité français pour la présentation des animaux d’espèces non domestiques, ainsi que la ou les certifications professionnelles définies ci-dessus, ou leur équivalent pour les spectacles temporaires.

Annexe

Espèces sauvages soumises aux dispositions (dont stérilisation et identification) de la présente proposition, jusqu’à extinction progressive :

Primates : Magots (Macaca fasicilasis), Macaque (crabier Macaca sylvanus)
Félins : Lion (Panthera leo)

Espèces domestiques soumises aux dispositions de la présente proposition :

Canidés : chien (Canis familiaris)
Equidés : Cheval (Equus caballus)
Camélidés: Dromadaire (Camelus dromedarius), Races domestiques du chameau (Camelus bactrianus), lama (Lama glama), L’alpaga (Lama pacos).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ulysse14.skyblog.com/
 
Cirque + video sur le web de la FBB
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» video de la confection d'un gâteau Disney
» [video] tourisme urbain à Nantes
» [Video]Emission : C'est dans l'air Qui tue les abeilles?
» superbe video macro sur les dionaea en action
» TEST 4MATIC en Video

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La nature libre :: *Protection des animaux* :: forum général-
Sauter vers: